logo

CONTACT MAIRIE
Tel. 05 45 82 42 09 / Mail. mairie-ars-16@wanadoo.fr

FLASH INFO

L'Agence Postale sera fermée exceptionnellement vendredi 01 février 2019.

LA FAMILLE DE BRÉMOND D'ARS

Chateau-Ars-01

Lors de la célèbre bataille de Jarnac, où combattait le seigneur d’Ars, Charles de Brémond, le château fut occupé par Montluc qui avait cru devoir y prendre position afin de concentrer dans cette place forte, non loin de Cognac, l’action des armées catholiques.

Pendant la guerre de la Fronde les fortifications d’Ars furent de quelque utilité. Le château reçut une garnison royale. Précaution qui fut très utile car un détachement de l’armée du Prince de Condé qui vint se présenter devant le château, voyant que celui-ci était défendu, passa outre.

Jean-Louis de Brémond d’Ars était renfermé dans Cognac avec son fils, car les Brémond étaient chargés comme redevance au roi, de la garde de la porte Saint-Martin. Mme Marie de Verdelin, baronne d’Ars, avait réuni de très grandes provisions de bouche dans le château et trouva le moyen de faire passer à Cognac, malgré l’investissement de la place, des vivres et des émissaires de la cour pour annoncer aux assiégés l’arrivée du Prince de Condé.

Le 15 novembre 1651, les Brémond d’Ars, père et fils, se signalèrent vaillamment en repoussant une attaque d’un détachement de l’armée du compte d’Harcourt qui menaçait le pont faisant communiquer la ville avec le faubourg Saint-Jacques. Ce fut pendant ce fait d’armes que le baron d’Ars fut blessé de deux coups de mousquet fatals, l’un à la cuisse, l’autre à la jambe.

Le château d’Ars a vu grandir également Marie-Madeleine de Brémond, marquise de Verdelin, femme d’un grand mérite et haute personnalité de la commune. Elle fit creuser les canaux du Né d’Ars et Merpins et participa ainsi à l’assainissement de la zone. Elle fut aussi une amie proche de Rousseau, leur correspondance est importante.